Vidéoconférence la concurrence durant le confinement?

2020 semble être l’année de la collaboration en ligne avec l’incorporation de la visioconférence

Le suivi des logiciels de visioconférences depuis la crise du confinement montre une évolution rapide avec des innovations très puissantes. 

Dans les acteurs de taille, en part de marchés, on peut citer LogMeInGoogle Hangout/Meet ou Blue Jeans Network. En Europe Alcatel Lucent propose Open Rainbow. L’opensource BigBlueButton servant de base au déveoppeurs et l’arrivée de Zoom avec sa montée en puissance, déclenchent la riposte et l’innovation de Microsoft avec Teams, de Google avec Meet et de Facebook avec le dernier née Room.

Ce petit historique retrace cette bataille d’innovations et de performances

  • Le ténor historique est certainement Webex, acheté par Cisco il y a 13 ans. Ce fut le premier learder de la visioconférence et on disait “se faire une Webex” pour dire une visioconférence.
  • Dans l’opensource, BigBlueButton, lancé en 2007, est un système de visioconférence développé pour la formation à distance. Il sera utilisé, copié et servira de base pour tous les autres logiciels de visioconférences.

Interface BigblueButton

  • Le rachat de l’européen Skype par Microsoft, il y a 8 ans, a changé le rapport de force, et on a commencé à “se faire des Skype”, sans évolution radicale dans les usages. Puis au final, Microsoft n’aura pas trouvé comment dominer dans l’entreprise avec Skype. C’est maintenant son produit interne Teams qu’il pousse dans les entreprises, réservant Skype dans le grand public.

Interface Teams

  • En 2017, Zoom, petit dernier du secteur, est rentré directement dans la cour des grands avec son infrastructure Cloud et ses fonctionnalités avancées. En 2019, il talonne Cisco pour sa vision.

Interface Zoom

  • En 2019, l’opensource, BigBlueButton, évolue vers le HTML5 en totalité. Il deveint très puissant et permet le partage de la voix et de l’image vidéo, de présentations avec ou sans tableau blanc, l’utilisation d’outils de clavardage publics et privés, le partage d’écran, la voix sur IP, des sondages en ligne, ainsi que l’utilisation de documents de types pdf et Microsoft Office.
  • Mais c’est en 2020, en un mois de confinement mondial, que les ténors de la visioconférence d’entreprise positionnés sur un marché vieux de 10 ans, ont tous sortie de nouvelles fonctionnalités (souvent copiés de BigBlueButton et qui déjà avait été reprise par Zoom).
  • Le 20 Mars, un outsider, lance HouseParty, une nouvelle application qui permet de réaliser des appels vidéo de groupe très simplement. Elle permet en un instant d’initier un appel vidéo avec entre membres amis. Il est possible de discuter jusqu’à huit personnes en même temps. Cette application a enregistré 50 millions de nouveaux utilisateurs en l’espace d’un mois.
  • 26 mars : Microsoft propose gratuitement une licence de 6 mois de Office365 E1 (version limitée), incluant Teams qui a été ajoutée à toutes les offres. Une réponse déjà utilisée par Zoom en Chine au tout début de la crise.
  • 2 avril: Slack, application de travail collaboratif, pour concurrencer Zoho (et son très puissant système de visioconférence Zoho Cliq), ajoute en béta l’intégration de Microsof Teams Calls. Slack étant aussi le grand concurrent de Teams, on se doute que Microsoft a du accepter cette intégration. Slack avait déjà un partenariat avec Zoom et Cisco et Microsoft ne pouvait plus négliger les utilisateurs Slack non séduits pas son offre globale.

Interface Zoho Cliq

  • 6 avril : Avec Skype Meet Now, Microsoft renonce à obliger les utilisateurs de créer un compte Skype ou Office et à télécharger un logiciel à installer. Cette fonction était attendu par le grand public, plus “volage” dans ses usages que l’entreprise qui pré-installe les postes des collaborateurs.
  • Zoom, qui commençait à refaire parler de lui en passant de 10 millions d’utilisateurs à 200.000 millions en quelques mois, commence sérieusement à inquiéter les acteurs du secteur qui décident tous en cœur d’innover !
  • Cisco n’est pas non plus en reste avec Webex Teams qui intègre un tableau blanc, un module de partage de fichiers, de la gratuité et de nouvelles versions le 11 avril dans les stores applicatifs iOS et Android.

Interface Webex

  • Le 12 avril 2020 l’opensource, BigBlueButton affine son interface et ses composantes ce qui luipermet de rester toujours la référence sur laquelle se base les autres logiciels de Visioconférences.
  • 14 avril : La fonction originale de Zoom pour afficher votre propre fond, plébiscitée par les utilisateurs, arrive sur Microsoft Teams, avec une proposition de plusieurs fonds dont Minecraft.
  • La bataille Zoom et Teams provoque et accentue le déblocage de restrictions. Microsoft annonce que la limitation du nombre de flux sur l’écran de Teams, limité à 4 va passer à 9 d’ici fin avril et se rapprocher de Zoom qui en permet déjà 25 par page avec 100 membres. En plus Zoom qui initialement offrait 40 minutes débloque cette limite de temps.
  • 17 avril : La riposte de Google Meet (anciennement Hangout) s’intègre maintenant un peu mieux à Gmail et promet de s’améliorer sur de nombreux points, aussi bien techniques qu’esthétiques. Google intégre et articule à la visioconférence son puissant agenda et son driver pour stocker en ligne les vidéos (enregistrement des conférences).

Interface Google Meet

  • Parallèlement, Verizon opérateur télécom, est rentré le 17 avril sur le marché de la visioconférence avec l’acquisition de Bluejeans.
  • Facebook lance la même semaine Facebook Messenger, pour être présent sur la visioconférence, plutôt grand public, même si sa plateforme collaborative pour les entreprises, Workplace est aussi concernée. En plus, Facebook muscle aussi WhatsApp. Désormais, il est possible de faire des appels de groupe avec huit participants sur celui-ci. Et ces appels seront chiffrés de bout en bout, ce qui signifie que les données sont illisibles lorsque celles-ci transitent par les serveurs de l’entreprise.
  • En ce qui concerne Facebook Live, l’entreprise a décidé de relancer une fonctionnalité qui permettait d’inviter un autre utilisateur du réseau social lors d’une diffusion en direct.
  • Le 22 avril, Zoom annonce sa version 5.0. avec de nouvelles fonctionnalités de sécurité (norme de cryptage AES 256 bits, verrouiller une réunion, supprimer des participants, restreindre le partage d’écran et des discussions…). Zoom garde l’image d’une société qui pousse une vision et surtout fait preuve d’une grande réactivité dans un marché qui ronronnait. Actuellement Zoom dépasse les 300 000 millions d’utilisateurs dans le Monde.
  • Facebook riposte et lance Rooms, un nouveau concurrent de Zoom, Teams, Google Meet, … La puissance de Rooms réside dans son intégration et sa connexion à l’écosystème Facebook (Messenger, Instagram et WhatsApp). Ce nouveau service permet de faire des visioconférences avec 50 participants et est ouvert aux personnes qui n’ont pas de compte Facebook. Une fois la visioconférence créée, il est possible de partager une invitation à rejoindre celle-ci sur Facebook à travers le fil d’actualité, les groupes ou les événements, ou bien en partageant un lien pour les personnes qui n’ont pas de comptes Facebook. Et bientôt, il sera aussi possible démarrer une conversation de groupe depuis WhatsApp, Instagram Direct, ou avec un écran connecté Portal. Si d’autres services de visioconférence ont été conçus pour un usage professionnel, Facebook cible le grand public avec Rooms. « Lorsque vous êtes invité dans une salle, vous pouvez vous joindre à partir de votre téléphone ou de votre ordinateur – pas besoin de télécharger quoi que ce soit pour commencer », indique le numéro un des réseaux sociaux.

Interface Rooms de Facebook

Rooms sera lancé dans « quelques pays » cette semaine, puis sera déployé dans le monde dans les prochaines semaines.

 

La collaboration dans le futur

Avec ces nouveaux acteurs mondiaux et cette pluie de nouveautés chez les autres, ce n’est pas la réponse à la crise qui se joue depuis un mois, mais bien les premières grandes manœuvres pour le “Monde d’après” de la collaboration. La bataille mondiale pour être l’acteur majeur, de ce qui est en train de s’installer comme un nouveau mode de collaboration et de fonctionnement dans l’entreprise, est engagée. Le lien de la visioconférence avec la collaboration est une nouvelle façon de travailler en ligne.

M.A

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »