Sur France 24, la cheffe de l’OIF plaide pour un “moratoire” sur la dette africaine, pas une “annulation”

Dans un entretien accordé à France 24 et RFI, Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie, explique que l’Afrique a été “prudente” sur le plan sanitaire face à la pandémie de Covid-19, mais qu’elle en subit d’ores et déjà les conséquences économiques. Elle assure toutefois qu’elle n’est pas favorable à une “annulation” de la dette des pays africains, mais qu’elle lui préfère un “moratoire”, afin de soutenir les économies du continent.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Formation

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »