Sophie Bessis : “La Tunisie doit apprendre à faire quelque chose de sa relative paix civile”

Il y a dix ans jour pour jour, lors d’un 14 janvier pour l’Histoire, le président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali quittait le pouvoir sous la pression de la rue. Une décennie après, que reste-il des immenses espoirs soulevés par la révolution tunisienne ? Entre crise économique, revendication sociale et épidémie de Covid-19, le cœur des Tunisiens n’est pas à la fête. Nous en discutons avec notre invitée, l’historienne Sophie Bessis.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Formation

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »