“On n’est pas des terroristes, on est des gens bien” : après l’attentat de Nice, les Tunisiens craignent de ne plus pouvoir entrer en France

Le principal suspect de l’attaque de Nice est un Tunisien de 21 ans, arrivé en Europe via l’île italienne de Lampedusa. De quoi raviver le débat sur l’immigration et le contrôle aux frontières. Notamment à Vintimille, à la frontière franco-italienne, où sont bloqués de nombreux Tunisiens.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Formation

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »