Nîmes : demi-victoire judiciaire pour le fils d’un guillotiné qui se bat pour l’honneur des condamnés à mort

A Nîmes, Gérard Fesch, fils d’un homme guillotiné en 1957 pour avoir tué un policier, demandait la réhabilitation de son père. Le Conseil Constitutionnel la lui refuse mais ouvre la voie à un “rétablissement de l’honneur” des condamnés exécutés via une réforme de la loi interdisant tout pardon.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Investissement

Powered by WPeMatico

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »