Le roi n’est pas bon par nature

Dans la France monarchique, peu avant la révolution, des cahiers de doléances sont mis à la disposition des populations pour consigner leurs revendications. On y rencontre souvent l’expression que le roi était bon par nature et que ce sont ses ministres qui sont mauvais pour expliquer les injustices, les inégalités, la pauvreté et l’humiliation que subissent le tiers état. En effet le roi, l’oint de Dieu sur terre, puise sa bonté naturelle de la bonté divine et si ses serviteurs vivent dans des conditions misérables, c’est par la faute de ses ministres injustes et cupides. La révolution de 1789 est venue pour instaurer la république et redonner à son président son caractère humain.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Investissement

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »