Journée mondiale des réfugiés : le “Dissident club”, un bar pour les exilés à Paris

À Paris, un réfugié pakistanais a ouvert un bar pour que les exilés vivant dans la capitale française puissent échanger. France 24 s’est rendu au “Dissident club”, à la rencontre de son fondateur Tahar Siddiqui.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Formation

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »