Haut-Karabakh : un risque d’embrasement ?

Voilà dix jours que les forces azerbaïdjanaises et arméniennes s’affrontent dans le Haut-Karabakh, enclave montagneuse séparatiste majoritairement peuplée d’Arméniens. Dans ce contexte géopolitique, le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu,, en visite à Bakou, a appelé à soutenir l’Azerbaïdjan et mis en doute l’utilité d’un cessez-le-feu. De son côté la Russie – qui a des accords militaires avec l’Arménie – dénonce la situation qui se dégrade et appelle les deux camps à négocier. Quels sont les risques d’un embrasement ?

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Formation

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »