Déconfinement : Alternatives pour éviter un retour de la COVID-19

Une réflexion sur l’idée d’une fin progressive du confinement, dont le but est d’enrayer la propagation du Covid-19 tout en évitant les pics de contaminations et l’engorgement des services sanitaires. Quelques scénarios et alternatives peuvent être réalisées.

Alternatives: Déconfinement total ou partiel ou progressif ?

Trois alternatives se posent pour sortir du confinement:

  • Déconfinement total: Après le pic de contamination, l’ensemble de la population reprend la vie active, avec les gestes barrières;
  • Déconfinement partiel: Après le pic de contamination, la partie de la population la plus vulnérable, notamment les personnes âgées, restent en confinement, alors que les autres reprennent la vie active, avec les gestes barrières;
  • Déconfinement progressif: Après le pic de contamination, la population reprend progressivement et par petits groupes la vie active, avec les gestes barrières.

Contraintes au déconfinement, face à la covid-19 ?

Plusieurs contraintes limitent le choix de certaines alternatives de déconfinement, mais ouvrent des portes à la prise de décision.

  • Contraintes scientifiques et techniques: Les capacités techniques peuvent être limitantes pour certains pays ou régions. Par exemple, ces derniers ne disposent pas de technologie, de savoir-faire ou simplement du matériel médical adéquat (kits de tests, produits pharmaceutiques spécifiques, respirateurs artificiels, …). De plus, à l’heure actuelle, aucun vaccin, aucune thérapie sérique ou médicamenteuse ou autre ne sont suffisamment efficaces pour enrayer la covid-19. Selon l’OMS un temps de 7 à 18 mois est nécessaire pour avoir des retours positifs sur d’éventuels traitements.
  • Contraintes économiques et sociales: Un confinement de longue durée est difficile à faire respecter et peut avoir, en plus, de graves conséquences économiques et sociales;
  • Contraintes régionales: Afin d’éviter une contamination de masse, beaucoup de régions ont été confinées en même temps or le virus circule de manière différenciée selon les régions.
  • Contraintes spécifiques aux personnes: Les personnes atteintes réagissent différemment en fonction de leur état physiologique, de leur état de santé initial et de leur âge.

Les solutions de déconfinement face aux contraintes ?

  • Solution “Atteindre l’immunité collective”.  Selon ce principe (également appelé immunité grégaire), la propagation d’une maladie contagieuse dans une population est enrayée à partir du moment où la majorité de cette population est immunisée. Chaque personne atteint une immunité individuelle dès lors qu’elle développe des anticorps contre une maladie, soit par une primo-contamination, soit par une vaccination ou autres. Dans le cas des individus vaccinés, ces derniers se protègent alors eux-mêmes et agissent comme “pare-feu” pour les non-vaccinés (en réduisant, entre autres, la propagation). On estime qu’une population donnée atteint l’immunité collective lorsque 60 % de sa population possède cette immunité individuelle.
    • Prise de décision: face à cette solution le déconfinement total est impossible, voir risqué, en l’absence d’immunité collective.
  • Solution “Prendre en compte les spécificités”: Le déconfinement doit tenir compte des spécificités liées non seulement aux contraintes scientifiques et techniques, mais aussi aux spécificités régionales et de santé individuelle et publique (état physiologique, antécédents de santé, capacité et compétences des services de santé,…)
    • Prise de décision: face à cette solution le déconfinement partiel est à privilégier. De plus, il semble préférable de le réaliser de façon progressive.

Des scénarios possibles de déconfinement ?

  • Déconfinement brutal: Dans l’alternative d’une sortie brutale du confinement, un certain nombre de personnes qui n’auront jamais été en contact avec le virus pourraient se trouver exposées à une contamination. Cela conduirait à une deuxième vague d’infection qui entraînerait de nouveau une saturation des services de soins. La solution thérapeutique, si elle devient existante, peut favoriser le choix de cette alternative. Néanmoins, certains pays, ayant à la fois de fortes capacités techniques et des compétences médicales adéquates peuvent prendre en compte ce premier scénario.
  • Déconfinement séquentiel et graduel: Une des stratégies idéales du confinement, surtout pour les pays de grande superficie, aurait été de confiner progressivement les citoyens de façon séquentielle et selon les régions atteintes. En partant du principe que le pic épidémique n’arrive pas en même temps dans toutes les régions. Ensuite et selon la stratégie inverse, un déconfinement séquentiel, progressif et différentiel pourrait être réalisé pour chacune des régions, tout en tenant compte de la durée de l’évolution des cas contaminés (durée spécifique et différente pour chaque région).
  • Déconfinement par région : Utiliser des tests massifs. Un déconfinement régionalisé est possible, mais il est conditionné à des impératifs techniques car il nécessite de réaliser des tests de dépistages massifs. Pour ce faire, il faut que chaque pays, respectivement région, puisse avoir des capacités de tests de dépistage, avec des équipes dédiées, de façon à identifier les foyers et les isoler très localement. Il faudra avoir toute cette surveillance disponible, et décider qui et comment on pourra reprendre les activités nécessaires à tous et à l’économie.
  • Déconfinement des zones non cluster : (Dans le domaine médical, un cluster désigne plusieurs cas de personnes atteints d’une même maladie et groupés autour d’un lieu précis. Dans le cas d’une épidémie, un cluster s’apparente à un foyer de contamination). Cette alternative correspond à la logique d’isolement de zones “clusters”, comme celle qui a prévalu dans les premiers temps de l’épidémie. Cette solution consiste en 4 phases, qui sont contraintes, comme le scénario précédent, aux capacités de tests de dépistages :
    • Tester après le pic de la vague de contamination;
    • Trouver les zones clusters contaminées;
    • Confiner les zones clusters;
    • Déconfiner uniquement les zones non clusters.
  • Déconfinement par région et par tranche d’âge : Pour une relance plus rapide de l’économie avec un minimum de risque pour les personnes plus fragiles. Ce scénario envisage un confinement prolongé pour les régions clusters et/ou les personnes vulnérables, notamment les personnes âgées, le temps d’atteindre l’immunité collective. Ce scénario permettrait de libérer plus rapidement une grande partie de la population active, moins vulnérable au coronavirus, et relancer progressivement l’économie du pays. Pour être efficace, ce scénario peut combiner les deux scénarios précédents, ce qui réduit les contraintes préalablement citées (techniques et scientifiques).
  • Déconfinement “stop-and-go” : Le scénario de cette option prévoit le confinement par intermittence, jusqu’à ce que des stocks importants de vaccins, ou autres solutions, soient disponibles pour immuniser la population, ce qui pourrait être le cas pendant 18 mois ou plus. Dans cette stratégie ‘stop-and-go’ intermittente, après la première vague, on relâche la population qui retrouve sa vie d’avant. Le virus recircule, ce qui nécessite un nouveau confinement pour éviter l’engorgement des systèmes de santé. Et ainsi de suite jusqu’à l’immunité collective.
  • Déconfinement “stop-and-go” combiné et par alternance : Ce scénario combine l’alternative “stop-and-go” en lui associant les scénarios graduel, par cluster, par région et par tranche d’âge. Mais en plus de la combinaison des scénarios précédents, il ajoute une variante de confinement par alternance. Un déconfinement par alternance propose de réaliser des cycles de confinement suivis de déconfinement jusqu’à atteindre l’immunité collective. Dans ce scénario, la solution consiste en phases relatives à 5 groupes (I, A, B, C et R):
    • Phase 1 : Laisser actif, mais sous contrôle sanitaire, un premier groupe afin d’assurer les activités nécessaires (Groupe indispensable: Groupe I)
    • Phase 2: Après le pic de la vague de contamination et dans un second temps, déconfiner uniquement un premier groupe (Groupe A) à partir des personnes non à risques, parmi les zones non clusters (par exemple par tranche de 1/3 soit 33% de la population).
    • Phase 3: Dans un troisième temps, déconfiner uniquement un seconde groupe (Groupe B) à partir des personnes non à risques parmi les non clusters (par exemple la seconde tranche des 1/3 soit 33%) et reconfiner le groupe (Groupe A);
    • Phase 4: Dans un quatrième temps, déconfiner uniquement un troisième groupe (Groupe C) à partir des personnes non à risques restant des non clusters (par exemple la troisième tranche de 1/3 soit 33%) et reconfiner le premier groupe (Groupe B, le Groupe A reste encore confiné);
    • Phase 5: Dans un cinquième temps, refaire le cycle en déconfinant alternativement le Groupe A (en laissant reconfinés les groupes B et C), puis déconfiner le groupe B (en laissant reconfinés les groupes C et A), puis déconfiner le groupe C (en laissant reconfinés les groupes A et B). Continuer ce cycle par alternance, jusqu’à obtenir une immunité collective.
    • Le 5ème groupe (Groupe R (pour repos imposé)) correspond aux personnes confinées qui sont soit susceptible de contracter la covid-19 , ou qui sont atteinte de cette maladie ou de tout état à risque avec la covid-19.

Dans chacune des phases et pour les différents groupes

  • Il est nécessaire de contrôler et suivre aussi bien les personnes déconfinées que confinées;
  • Les personnes confinées et normalement actives peuvent assurer des tâches à distances, en fonction des nécessités de leur employeur.
  • Afin de réduire les risques de seconde vague, il est possible de mettre en place des stratégies de surveillance et de suivi généralisé (électroniques ou autres) afin de “mieux tracer la circulation du virus”. Ces stratégies se baseraient sur l’adhésion volontaire des citoyens.

Exemples avec scénarios avec mise en situation

Quelques scénarios et alternatives peuvent être réalisés. mais il reste à mettre en pratique et à clarifier les modalités pour chaque situation et pays.

Dans cet exemple les scénarios utilisent un Déconfinement “stop-and-go” combiné et par alternance.

Ces scénarios réduisent les risques et garantissent la non stagnation de la vie économique et sociale tout en réduisant les durées du confinement grâce à l’alternance.

Scénario : Déconfinement des industries, des sociétés, des administrations et d’autres secteurs comme la sécurité, les services et les transports.

Groupe I : Correspond aux personnes indispensables non confinées, et autorisées par l’état à travailler (métiers indispensables, santé, alimentation, administrations, banques,…). Les membres de ce groupe peuvent être divisés en deux groupes et alterner les activités par période de 15 jours. Ceci revient à mobiliser pour chaque service 50% du personnel.

Groupe A, B et C : Correspond aux personnes non covid19+ , les moins assujetties aux risques. Chaque groupe peut être composé par 1/3 des personnes des zones non cluster, au maximum. Ceci revient à mobiliser pour chaque service 33% du personnel.

  • Déconfinement par alternance du groupe I:
    • Déconfiner durant 15 jours, la première moitié du groupe I et laisser confinée la seconde moitié de ce groupe;
    • Déconfiner la seconde moitié du groupe I et reconfiner la premier moitié de ce groupe, durant 15 jours en leur attribuant éventuellement des tâches à distance.
  • Déconfinement par alternance du groupe A, B et C:
    • Déconfiner le groupe A, durant 15 jours et laisser confinés les groupes B et C.
    • Déconfiner le groupe B, durant 15 jours et reconfiner le groupe A durant 30 jours, en leur attribuant éventuellement des tâches à distance.
    • Déconfiner le groupe C, durant 15 jours et reconfiner le groupe B durant 30 jours, en leur attribuant éventuellement des tâches à distance.
    • Déconfiner le groupe A durant 15 jours et reconfiner le groupe C durant 30 jours, en leur attribuant éventuellement des tâches à distance.

Scénario : Déconfinement du secteur éducatif et de la formation

Groupe E : Correspond aux élèves ou aux étudiants non covid19+, les moins assujettis aux risques. Ce groupe sera réparti en sous-groupes, en fonction des niveaux scolaires et universitaires. Des modalités spécifiques pourront être mises en place pour les personnes de ce groupe ne pouvant pas être dé-confinées.

Groupe F : Correspond aux formateurs et aux cadres éducatifs non covid19+, les moins assujettis aux risques. Ce groupe sera réparti en sous-groupes, en fonction des sous groupes E que chaque formateur ou cadre éducatif aura à sa charge.

  • Déconfinement des Groupes E et F: Etudiants – Elèves – Formateurs et cadres éducatifs. Les personnes de ces groupes seront déconfinées progressivement et par niveau afin d’assurer les formations obligatoires en présentiel et de passer les examens (sans saturer les institutions). Puis, chaque déconfinement sera suivi d’une phase de retour au confinement de 15 jours, après formation ou examen. Des formations, ou compléments de formation pourront être assurés à distance.
    • Groupes E1-F1: Etudiants, universitaires et cadres administratifs.
    • Groupes E2-F2: Elèves et enseignants et cadres administratifs.

Le déconfinement du groupe E1-F1 peut se faire en alternance avec celui du déconfinement du groupe E2-F2. De plus, au sein d’un même groupe (E1-F1 ou E2-F2), le déconfinement peut se faire en sous groupes et par alternance au sein du même groupe.

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »