En Tunisie, un délinquant a plus de chances d’être président qu’un patriote

Maya Jeribi est partie et, même pour son décès, elle ne nous a pas surpris. Elle nous a préparés depuis plus d’un an à ce départ, à ce triste sort. C’était un certain 3 février au Palais des Congrès où nous étions tous là pour elle ! Il y avait de l’émotion, beaucoup d’émotion ce jour-là, on la savait malade, on la savait partante et elle savait qu’on savait. Pourtant, elle a été la plus forte de nous tous. Comme d’habitude.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Investissement

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »