Des supermarchés aux trottoirs, enquête sur le “proto” à Bordeaux, un “gaz hilarant qui ne fait plus rire personne”

Depuis quelques mois, impossible de ne pas constater les capsules de protoxyde d’azote jonchant les trottoirs de Bordeaux. Ce gaz, vendu librement pour faire de la chantilly, est de plus en plus utilisé comme drogue. À forte dose, il peut entraîner des troubles neurologiques, jusqu’à la paraplégie.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Formation

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »