Burkina Faso : face à la poussée jihadiste, l’alarmant recul de l’école

Depuis 2015, le Burkina Faso fait face à une multiplication d’attaques terroristes dans le nord et l’est du pays, où l’éducation dite “occidentale” est devenue la cible des groupes jihadistes. Elèves et enseignants sont régulièrement visés par des actes de violence pouvant aller de l’intimidation au viol et au meurtre. Face à la menace, plus de 2 000 établissements ont fermé, privant environ 300 000 élèves d’éducation, selon le ministère de l’Éducation Nationale. Sur le terrain et dans les camps de déplacés, syndicats et ONG tentent de réparer les blessures psychologiques des enseignants et des élèves traumatisés.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Formation

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »