Braconnage en Afrique : éléphants et pangolins en ligne de mire

Bien que soupçonné d’avoir joué un rôle d’intermédiaire dans la transmission du coronavirus à l’homme, le pangolin continue d’être chassé pour ses écailles. À  l’instar de l’éléphant pour son ivoire, cet animal sauvage fait l’objet d’un trafic illégal en Afrique centrale et de l’ouest. Pour en parler, Ali Laïdi reçoit Rachel Mackenna, chargée de campagne pour Environmental Investigation Agency (EIA). Basée à Washington et Londres, cette ONG combat les crimes écologiques en faisant du renseignement sur les questions environnementales. 

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Formation

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »