Airbus va doter ses avions d’un nez électronique qui pourra renifler… les virus, les explosifs

Fin 2020, Airbus va tester des capteurs olfactifs qui déclenchent une alarme au contact d’une molécule comme une substance chimique ou explosive. L’objectif est maintenant de l’adapter aux épidémies, et donc au coronavirus.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Formation

Coach

Devis "Seul le passé ne change pas"

Translate »