La judokate tunisienne Mariem Bejaoui qui vient de remporter la médaille d’argent de la catégorie des +57 kg des Jeux Méditerranéens de Tarragona 2018, après sa défaite en finale devant l’Italienne Eswige Gwend Jeanne, a estimé que ce résultat constitue pour elle une bonne performance compte tenu de sa première participation à une compétition d’envergure.

“Ma tache n’était pas facile au début du tournoi, mais au fil des éliminatoires, j’ai eu plus de confiance en mes moyens jusqu’à atteindre la finale où j’ai eu affaire à une adversaire solide. Je suis déçue pour l’avoir perdue, mais contente d’avoir atteint ce stade de la compétition, cela me permettra d’avancer et de viser plus haut”, a déclaré Bejaoui à l’envoyé spécial de TAP à Tarragona.

“Comme les autres judokas tunisiens, j’ai profité d’une bonne période de préparation et de plusieurs stages en prévision de ces jeux et des échéances à venir qui s’annoncent plus difficiles, notamment les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020”, a ajouté l’athlète tunisienne.

Outre la médaille d’argent de Mariem Bejaoui, le judo a valu d’autres performances au sport tunisien grâce à la médaille d’or de Abdelaziz Ben Ammar (+73 kg) enlevée également jeudi, et celles d’argent de Frej Dhouibi (+60 kg) et de bronze de Ghofrane Khelifi (+52 kg), remportées mercredi.

Avec tap

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Investissement

Publié dans : Non classé