Les sept suspects interpellés lundi lors d’un coup de filet antiterroriste dans le Finistère, parmi lesquels figure un réfugié né en Syrie, soupçonné d’avoir appartenu au groupe Etat islamique (EI), doivent être présentés vendredi à un juge d’instruction parisien en vue de leur mise en examen.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Investissement

Powered by WPeMatico