Trente-deux sélections des quatre coins de la planète seront sur la grille de départ de la Coupe du monde 2018 qui débute jeudi en Russie avec le match d’ouverture entre le pays hôte et l’Arabie saoudite au stade Loujniki de Moscou (18h00 locales, 16h00 tunisiennes), alors que l’Allemagne, tenante du trophée, tentera de faire face à une rude bataille pour défendre sa couronne.

Le Brésil, l’Espagne et l’Argentine se posent comme les super-favoris pour le titre de champion du monde, dont l’heureux vainqueur sera connu le 15 juillet à Moscou, mais une surprise n’est pas à écarter pour le retour du tournoi sur le sol européen après les deux dernières éditions tenues respectivement en Afrique du Sud (2010) et au Brésil (2014).

Loin de rassurer ses nombreux supporters lors de la période pré-compétitive, la Russie devra sortir le grand jeu pour espérer se qualifier en 1/8 de finale et ne pas être le deuxième pays organisateur d’un Mondial à être éliminé dès le premier tour depuis la création de cette compétition, après l’Afrique du Sud en 2010.

Cette 21e édition sera marquée par des absences de taille : l’Italie, quadruple championne du monde, le Chili, un habitué de la compétition et double détenteur de la Copa America et les Pays-Bas, finalistes en 2010.

L’Italie, éliminée en barrages par la Suède, manquera le plus grand rendez-vous footballistique de la planète pour la première fois depuis 1958, provoquant un véritable “séisme” dans la “Botte” et à travers le monde.

Le Chili est la seule nation du Top 10 au dernier classement de la Fédération internationale (Fifa) à briller par son absence.

Les représentants africains présents en Russie, en l’occurrence la Tunisie, le Maroc, l’Egypte, le Nigeria et le Sénégal, tenteront d’aller le plus loin possible et égaler la meilleure performance africaine au Mondial réalisée par le Cameroun, le Sénégal et le Ghana, quarts-de-finaliste respectivement en 1990 (Italie), 2002 (Japon-Corée du Sud) et 2010 (Afrique du Sud).

Les deux pays maghrébins n’ont pas été épargnés par le tirage au sort. Les Marocains seront en danger dans le groupe B avec l’Espagne, le Portugal et l’Iran, alors que la Tunisie est logée dans le groupe G avec la Belgique, l’Angleterre et Panama, dont c’est la première participation.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Investissement

Publié dans : Non classé