L’écrivain et académicien tunisien, Houcine El Oued vient de s’éteindre ce samedi à l’âge de 70 dans un hôpital du Royaume d’Arabie Saoudite suite à des problèmes de santé, a fait savoir le professeur et écrivain Chokri Mabkhout dans une déclaration à l’agence TAP.

Né le 20 mars 1948 à Moknine (Monastir), l’académicien Houcine El Oued a obtenu son doctorat d’Etat en langue et littérature arabe en 1987.

Au cours de son parcours académique, Houcine El Oued a occupé plusieurs responsabilités à savoir doyen de la faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Kairouan, directeur de l’Institut des Langues Vivantes à Tunis, et Secrétaire général du comité national tunisien au sein de l’Unesco, l’ALECSO et l’Isesco.

Romancier, chercheur et critique littéraire Houcine El Oued s’est intéressé à la littérature arabe ancienne et moderne ainsi qu’aux méthodes modernes d’analyse des œuvres littéraires.

Parmi ses œuvres dans le domaine académique, ” la structure narrative dans Risalat al Ghoufran “(1972), ” Histoire de littérature: Notions et Méthodes ” (1979) et ” Introduction à la Poésie d’al Mutanabbi ” (1991).

Son premier roman “Les odeurs de la ville” (Rawaeh al Madina) paru en 2010 a obtenu le prix Comar d’Or du roman en 2011. Son dernier roman ” Son excellence …Monsieur le ministre ” (Saadatouhou …al said al wazir) a été sélectionné dans la liste finale du prix international du roman arabe Booker au titre de l’année 2013.

En 2018, la 34e édition de la foire internationale du livre de Tunis a attribué au défunt le prix d’honneur ” Taoufik Baccar ” pour ses recherches et son apport académiques dans le domaine de la littérature et en particulier le roman.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Investissement

Publié dans : Non classé