Dans le grand bouleversement qui a accompagné le vote de confiance du nouveau ministre de l’Intérieur au parlement émerge désormais une certitude : l’espoir de voir un contre-pouvoir solide et réel au parti islamiste Ennahdha n’est plus. Du moins pas dans un avenir proche et pas avant les prochaines élections de 2019 qui marqueront, sans grande surprise, un raz-de-marée islamiste.

 Source | Emplois | Annuaire | Assistances | Investissement

Posted in: Uncategorized